01 septembre 2016

Bayer Inc. lance le premier ADN immunostimulant au Canada pour le traitement des maladies respiratoires bovines

Zelnate® stimule l’immunité innée de l’animal, offrant ainsi une approche novatrice sans antibiotique pour contribuer à atténuer les maladies respiratoires bovines.

Mississauga (Ontario), le 1er septembre 2016 – Bayer Inc. annonce le lancement de Zelnate®, le premier immunostimulant de son genre reposant sur une nouvelle technologie non antibiotique qui aide à traiter les maladies respiratoires bovines  attribuables à la bactérie Mannheimia hæmolytica.

Autorisé par le Centre canadien des produits biologiques vétérinaires, Zelnate s’est révélé efficace pour réduire la mortalité et les lésions pulmonaires associées aux maladies respiratoires chez les bovins durant les essais cliniques et les essais sur le terrain [i] . Zelnate stimule le système immunitaire inné de l’animal et produit une réponse protectrice rapide contre un vaste éventail d’agents infectieux.

Les maladies respiratoires bovines  sont les plus courantes et les plus coûteuses dans le secteur de l’élevage bovin au Canada. Dans certains parcs d’engraissement, elles représentent de 65 à 80 % des maladies bovines et sont responsables de 45 à 75 % des cas mortels [ii] . En Amérique du Nord, les maladies respiratoires bovines  se traduisent par une perte économique annuelle estimée à 1 milliard de dollars américains dans les parcs d’engraissement [iii] , et 7 % des coûts de production totaux peuvent être associés aux maladies respiratoires bovines [iv].

Selon Dre Tamara Hofstede, gestionnaire principale, Services techniques vétérinaires du groupe Santé animale de Bayer, « Zelnate n’est ni un antibiotique, ni un vaccin, et aide les producteurs à atténuer les maladies respiratoires bovines, des maladies infectieuses complexes qui touchent ce secteur depuis longtemps. Zelnate est différent d’un antibiotique parce qu’il soutient le système immunitaire inné de l’animal plutôt que d’agir directement sur les pathogènes envahisseurs. Contrairement à un vaccin, Zelnate ne contient aucun antigène spécifique. »

Présent à la naissance, le système immunitaire inné est un mécanisme de défense naturel, puissant et à action rapide contre les maladies infectieuses. Un immunostimulant comme Zelnate stimule le système immunitaire inné de l’animal en imitant un agent pathogène, préparant ainsi l’organisme à mieux réagir en cas d’exposition à la maladie.

Zelnate  est indiqué comme aide au traitement de la maladie respiratoire causée par Mannheimia hæmolytica chez les bovins de quatre mois et plus quand il est administré au moment d’un événement perçu comme stressant ou dans les 24 heures suivantes.

On peut se procurer Zelnate chez les vétérinaires. Pour de plus amples renseignements, consultez le site www.animalhealth.bayer.ca.

Bayer : La science améliore la vie

Bayer est une société internationale dont les principales activités sont concentrées dans les domaines des sciences de la vie liés aux soins de santé et à l’agriculture. Les produits et services de Bayer visent à améliorer le bien-être des personnes et leur qualité de vie. En même temps, le groupe crée de la valeur grâce à l’innovation, à la croissance et à la capacité bénéficiaire élevée. Bayer souscrit aux principes du développement durable de même qu’à son rôle d’entreprise socialement et moralement responsable. Lors de l’exercice financier de 2015, le groupe comptait environ 117 000 employés et a réalisé des ventes de 46,3 milliards d’euros. Les dépenses en capital ont été de 2,6 milliards d’euros, et les dépenses en recherche et développement, de 4,3 milliards d’euros. Ces chiffres tiennent compte des activités de Covestro, une entité indépendante spécialisée en polymères de pointe, inscrite en bourse le 6 octobre 2015. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez le site www.bayer.com.

Au Canada, Bayer a réalisé des ventes totalisant 1,8 milliard de dollars canadiens en 2015 et comptait 1 500 employés à la fin de l’année. Pour de plus amples renseignements sur les activités de Bayer Inc. au Canada, visitez le site www.bayer.ca.

Personne-ressource :

Dana Huggard

Service des communications générales

905-282-5894

dana.huggard@bayer.com

Énoncés prospectifs

Ce communiqué peut contenir des énoncés de nature prospective fondés sur les suppositions et les prévisions actuelles de la direction de Bayer. En raison de risques, d’incertitudes et d’autres facteurs connus et inconnus, il pourrait y avoir d’importantes différences entre les résultats, la situation financière, le développement ou le rendement à venir de l’entreprise et les prévisions que contient le présent site. Ces facteurs sont notamment ceux dont il est question dans les rapports publics de Bayer publiés sur le site Web de Bayer, au www.bayer.com. L’entreprise n’assume aucune responsabilité, de quelque nature que ce soit, quant à la mise à jour de ces énoncés prospectifs ou à leur représentation exacte d’événements ou de développements futurs.

[i] Nickell J., Keil D., Settje T. Zelnate: A novel approach to BRD management in cattle (2014). Résumé soumis et accepté pour présentation au congrès annuel de l’American Association of Bovine Practitioners, septembre 2015.

[ii] Beef Cattle Research Council, http://www.beefresearch.ca/research-topic.cfm/bovine-respiratory-disease-38 10 mai 2016 (DR 9 juin 2016)

[iii] Hodgins DC, Shewen PE. Pasteurella and Mannheimia spp. infections. Dans : Coetzer JAW, Tustin RC, eds. (2004). Infectious Diseases of Livestock, Volume 3. 2e éd. Le Cap, Afrique du Sud : Oxford University Press; 1672–1676.

[iv] Griffin D. (1997). Economic impact associated with respiratory disease in beef cattle. Vet Clin North Am Food Anim Pract. 13(3):367–377.