L’expo-sciences met en valeur l’intérêt pour les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques

Dix-huit membres des 4-H ont récemment participé à l’Expo-sciences des 4-H du Canada. Photographe : Johanna Matthews.

Pour Lara et Liesl Stewart, de Calgary, la participation au 4-H s’est révélée extrêmement gratifiante. Les sœurs ont participé à une variété de programmes des 4-H. Plus récemment, elles ont présenté leur projet scientifique à l’Expo-sciences des 4-H du Canada, qui s’est tenue à Truro, en Nouvelle-Écosse.

Elles ont présenté l’un des 14 projets d’expo-sciences qui ont été évalués dans le cadre de la seule expo-sciences organisée en dehors du contexte scolaire au Canada. Celle-ci s’inscrit dans le volet Sciences et technologies de 4-H Canada, soutenu par Bayer.

Leur projet, qui portait sur l’efficacité des désinfectants sur le plan de la biosécurité, fait partie des quatre projets gagnants qui ont été choisis pour l’Expo-sciences pancanadienne et qui devront se mesurer aux meilleurs projets d’expo-sciences du système d’éducation.

Lara et Liesl ont étudié les répercussions sur la biosécurité de diverses solutions nettoyantes. L’expérience visait à évaluer l’efficacité de ces solutions et à formuler des recommandations pour combattre les menaces à la biosécurité.

Elles ont choisi ce sujet en raison de l’importance de la biosécurité dans le contexte de la mondialisation.

« Dans l’environnement actuel, les microorganismes potentiellement nocifs se propagent rapidement par le contact humain, lequel est favorisé par les nombreux déplacements à l’échelle planétaire. Pour cette raison, la biosécurité est essentielle pour tous, car elle vise à améliorer la capacité des pays à protéger la santé humaine, les systèmes agricoles et le public qui en dépend », explique Liesel.

« Notre recherche sur les mécanismes chimiques nous a lancées sur la voie d’une expérience portant sur l’efficacité de nos solutions nettoyantes maison, comparativement aux nettoyants commerciaux répandus qui sont utilisés quotidiennement pour assurer la biosécurité des foyers. Ces innovations pourraient être recommandées aux pays du tiers monde, où les produits de nettoyage commerciaux sont moins accessibles », avancent-elles.

Projet lauréat de l’Expo-sciences des 4-H

Sesh Iyengar félicite Liesl et Lara Stewart pour leur projet d’expo-sciences gagnant, Incidences de l’application de diverses solutions de nettoyage sur le plan de la biosécurité. Photographe : Barb Hardman.

Le talent scientifique impressionne les juges

Sesh Iyengar, directeur, Réglementation pour Crop Science de Bayer, a eu le grand plaisir d’être choisi comme membre du jury de l’Expo-sciences régionale des 4-H.

« C’était un honneur qu’on me demande d’évaluer les expériences et les projets qui ont été présentés. Les étudiants sont allés au bout de leur curiosité et de leur passion afin de créer des projets emballants, nous dit-il. J’ai été très impressionné par leur compréhension des concepts tels que le test d’hypothèse, la méthodologie de l’étude et l’analyse des données à l’aide de méthodes statistiques appropriées. »

Les projets reçus étaient variés, allant des pesticides extraits des graines de moutarde à l’extraction de la fraxinelle et du chitosane des queues de homard, en passant par la différence, sur le plan de l’apport protéinique, entre les grillons nourris aux déchets de cuisine et les grillons des élevages commerciaux.

« Même si notre travail de juges s’est révélé être extrêmement difficile, nous avons réussi, après de longues délibérations, à choisir quatre projets gagnants qui passeront à l’Expo-sciences pancanadienne, relate M. Iyengar. L’avenir de la science au Canada ne m’inquiète pas du tout, compte tenu du talent des jeunes scientifiques sur lesquels nous pouvons compter. Je suis convaincu que certains de ces projets évolueront pour devenir des entreprises qui amélioreront la vie des gens ».

Gagnants de l’Expo-sciences des 4-H

Les cinq gagnantes qui passeront à l’Expo-sciences pancanadienne, qui aura lieu à Ottawa (Ontario) du 12 au 19 mai 2018. De gauche à droite : Neleah L. (Î.-P.-É.), Lara et Liesl S. (Alberta), Amanda H. (Alberta) et Mac D. (Colombie-Britannique). Photographe : Johanna Matthews.

Encourager les jeunes talents en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STIM)

L’Expo-sciences des 4-H Canada s’inscrit dans l’engagement continu de 4-H Canada pour accroître les compétences des jeunes en sciences et en technologies et approfondir leurs connaissances grâce à ses divers programmes. 4-H Canada et Bayer encouragent les jeunes à explorer tous les domaines des sciences et des technologies, avec l’espoir qu’ils continuent de pousser leurs découvertes afin de produire un effet positif dans leurs collectivités.

« Il est plus important que jamais d’inciter les jeunes à s’investir dans les domaines des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques et de leur montrer comment les possibilités de ces domaines sont intéressantes et stimulantes, avance Shannon Benner, présidente-directrice générale de 4-H Canada. Ensemble, 4-H Canada et Bayer travaillent à la formation d’une jeunesse canadienne responsable et bienveillante qui est active dans le domaine des sciences et des technologies. »

Les sœurs Stewart sont du même avis et appliquent leurs connaissances en sciences, en technologies, en ingénierie et en mathématiques aux situations de la vie courante.

« La formation en science, en technologie, en ingénierie et en mathématiques aide à combiner et à transformer les notions des manuels scolaires en expériences tangibles qui touchent des concepts de la vie réelle, explique Liesl. Cette formation nous aide aussi à améliorer nos compétences en résolution de problèmes et à renforcer notre capacité de mise en application des connaissances acquises. Par exemple, quand Lara et moi avons rencontré des problèmes pendant notre projet, nous avons fait appel à nos connaissances de base en biologie et en chimie afin de surmonter les obstacles et de bien comprendre les résultats de notre expérience. »

Elles sont enthousiastes à l’idée de présenter leur projet à l’Expo-sciences pancanadienne à Ottawa.

« Nous sommes heureuses de présenter notre projet une fois de plus en compagnie de quatre autres membres des 4-H, de rencontrer d’autres jeunes inspirants et de découvrir de nouveaux intérêts et des projets novateurs des quatre coins du Canada. C’est un véritable honneur, et nous sommes impatientes de représenter 4-H Canada à Ottawa. »

Les trois autres projets gagnants qui seront présentés à l’Expo-sciences pancanadienne en mai sont les suivants :

Extraction rentable de la chitine et du chitosane à partir des carapaces de homard – Neleah L., Île-du-Prince-Édouard

Une expérience visant à déterminer si les produits chimiques ménagers peuvent être utilisés pour extraire la chitine et le chitosane des carapaces de homard, avec une efficacité égale à celle des produits chimiques de laboratoire et à un coût nettement plus faible.

Des moyens de transport plus sécuritaires pour les poussins – Mac D., Colombie-Britannique

Un projet d’innovation qui consiste à concevoir un conteneur d’expédition de poussins permettant de réduire le stress et la mortalité chez les poussins âgés d’un jour qui sont expédiés dans l’industrie avicole.

Des grillons pour le dîner – Amanda H., Alberta

Une expérience visant à déterminer s’il est possible d’élever des grillons à partir de déchets de cuisine et si ces insectes auront un taux de protéines similaire à celui des grillons élevés commercialement.