Célébrez la Journée mondiale de l’alimentation avec un don

Célébrez la Journée mondiale de l’alimentation avec un don

Le partenariat avec des entreprises en démarrage est l’une des initiatives du programme G4A visant à transformer le domaine de la santé.

Tous les mois, les banques alimentaires canadiennes enregistrent plus d’un million de visites; joignez-vous à nos efforts pour aider les populations locales.

Dans le monde entier, la Journée mondiale de l’alimentation célèbre la fondation de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Créée en 1945, la FAO travaille avec ses 194 États partenaires, au nombre desquelles le Canada, pour élaborer des solutions à la précarité alimentaire à l’échelle mondiale.

Ici, au Canada, la précarité alimentaire constitue une question essentielle. Selon le rapport Bilan Faim 2019 de Banques Alimentaires Canada, en 2018, les banques alimentaires ont enregistré environ 1 million de visites, qui se sont traduites par la distribution de plus de 25 millions de livres de denrées alimentaires.

Zsusanna Varga

Lorsque l’on pense à la précarité alimentaire, nous avons tendance à supposer qu’il s’agit d’un problème affectant les pays en développement.

« Lorsque l’on pense à la précarité alimentaire, nous avons tendance à supposer qu’il s’agit d’un problème affectant les pays en développement, constate Chris Hatch, PDG de Banques Alimentaires Canada. En réalité, ici, au Canada, il s’agit d’une question essentielle. »

La précarité alimentaire est le résultat de multiples facteurs. De la hausse du prix du logement à celui de l’alimentation, trop nombreux sont les Canadiens qui doivent prendre des décisions difficiles ayant souvent pour conséquence une alimentation insuffisante ou de mauvaise qualité pour leur famille. En fait, environ 35 % des clients servis à l’occasion du million de visites mensuelles aux banques alimentaires sont des enfants.

En 2019, la FAO a décidé de mettre l’accent sur l’importance des aliments frais, attirant l’attention sur la nécessité que les décideurs, les entreprises et la société mettent à la disposition de chacun des denrées saines et durables, à un prix abordable. 

En 2018, en collaboration avec Banques Alimentaires Canada, Bayer a commencé à apporter son soutien au Programme de jardins communautaires et de culture +Frais. L’objectif : aider les banques alimentaires, partout au Canada, à faire pousser leurs propres produits frais, tout en encourageant une prise de conscience accrue de la nécessité de denrées fraîches au sein des communautés locales. Depuis 2018, plus de 80 programmes de jardins communautaires ont été fondés ou renforcés dans le pays.

 

Shurjeel Choudhri

Depuis nos débuts, il y a de cela 150 ans, Bayer a toujours voulu faire la différence, et être une organisation qui axe ses efforts sur l’amélioration de l’existence des personnes qu’elle sert

« Depuis nos débuts, il y a de cela 150 ans, Bayer a toujours voulu faire la différence, et être une organisation qui axe ses efforts sur l’amélioration de l’existence des personnes qu’elle sert, explique Derrick Rozdeba, vice-président des Communications et des Affaires gouvernementales et publiques. Grâce à nos activités dans le secteur agricole, nous nous efforçons d’apporter des solutions à nombre des problèmes que cherchent à régler nos partenaires, et nous sommes fiers du soutien que nous offrons aux banques alimentaires dans l’ensemble du pays aujourd’hui. »

En octobre, les employés de Bayer et leurs partenaires participent à une campagne de collecte de dons destinée à injecter des fonds essentiels dans le programme +Frais, conçu pour aider les banques alimentaires de partout au pays.