Bayer appuie la médecine régénérative

Les conférenciers en compagnie des VIP, y compris Alok Kanti et Derrick Rozdeba de Bayer

Bayer Inc. a récemment annoncé un partenariat avec BlueRock Therapeutics pour mettre au point des traitements à base de cellules souches pour traiter une variété de maladies. Le Dr Michael Laflamme, investigateur fondateur de BlueRock Therapeutics, a parlé de cette recherche novatrice lors d’un dîner avec Rob McEwen, contributeur financier du McEwen Centre for Regenerative Medicine.

LEmpire Club du Canada, l’un des plus anciens et des plus prestigieux forums de conférenciers au pays, est fier d’inviter d’éminents orateurs à présenter les meilleures innovations canadiennes. C’était la tribune idéale pour Bayer, qui a récemment commandité un dîner durant lequel M. Rob McEwen, président et actionnaire principal, McEwen Mining Inc., et le Dr Michael Laflamme, scientifique principal, Institut de recherche de l’Hôpital général de Toronto et investigateur fondateur de BlueRock Therapeutics, ont présenté un exposé sur la médecine régénérative.

Premier anniversaire de BlueRock

Il y a près d’un an, Bayer AG et Versant Ventures annonçaient le lancement de BlueRock Therapeutics. Il s’agit d’une entreprise de pointe en médecine régénérative qui, au moyen d’une plateforme à l’avant-garde de l’industrie, développe les meilleurs traitements à base de cellules souches pluripotentes induites (CSPi) visant à traiter une variété de maladies. Ensemble, Bayer et Versant se sont engagées à verser un montant de 225 millions de dollars américains, ce qui représente l’un des plus importants financements de série A pour une entreprise de biotechnologie.

Au Canada, BlueRock se concentre sur la régénération du muscle cardiaque chez les patients qui ont subi une crise cardiaque (infarctus du myocarde ou IM) ou qui sont atteints d’insuffisance cardiaque chronique. La Fondation des maladies du cœur du Canada estime qu’environ 600 000 Canadiens sont atteints d’insuffisance cardiaque, une maladie incurable1. Selon l’American Heart Association, 50 % des patients atteints d’insuffisance cardiaque mourront d’ici cinq ans2. L’objectif du programme de BlueRock est de rétablir la fonction électrique et contractile d’un cœur malade en stimulant une remuscularisation au moyen de cellules musculaires cardiaques dérivées de cellules souches.

« C’est un plaisir de voir combien Bayer est reconnue pour son soutien de BlueRock Therapeutics et de la recherche sur les cellules souches, dit Alok Kanti, P.-D.-G. et président de Bayer Inc. Canada. Il s’agit d’un important investissement et le meilleur scientifique cardiaque du monde travaille sur ce défi, ici, à Toronto. »

Des pionniers en matière de médicaments novateurs

Rob McEwen, un cadre de l’exploitation minière, et sa femme Cheryl apportent un important soutien financier au Centre for Regenerative Medicine, un des principaux collaborateurs de BlueRock dans le District de la découverte MaRS à Toronto. Après plusieurs décès malheureux au sein de leur famille, les McEwen ont été mis au fait des enjeux croissants auxquels fait face le domaine de la santé. C’est d’ailleurs ce qui a motivé leur action philanthropique axée sur la recherche médicale dans le domaine de la médecine régénérative.

Rob et Cheryl McEwan

Rob et Cheryl McEwan font un don de plus de 50 millions de dollars pour la recherche sur la médecine régénérative

Rob and Cheryl spoke to the 150 guests about the major challenges facing the Canadian healthcare system; among them are the growing aging population and limited financial resources. During their address, the audience learned that Canadians are heading towards a healthcare system based on the “rationing” of services. Research holds out the promise of profoundly changing the delivery of healthcare. According to the McEwen’s, it is about improving the quality of life more than extending life.

Un acte de foi

Le Dr Laflamme, qui a récemment pris la parole lors d’une réunion générale des employés de Bayer, a expliqué l’importance des cellules souches pluripotentes. Il a parlé des succès précliniques obtenus par son équipe à la suite de la transplantation de cardiomyocytes provenant de cellules souches chez des rats et des petits primates. Les travaux sur les infarctus cardiaques se poursuivent maintenant chez le porc, et les résultats encourageants observés jusqu’à maintenant laissent espérer le lancement d’essais chez l’humain en 2020. L’objectif ultime de ses recherches est de modifier l’évolution de la maladie et d’améliorer considérablement la qualité de vie des patients atteints de maladie cardiaque au Canada et partout dans le monde.

Dr. Michael Laflamme, BlueRock Therapeutics

Le Dr Michael Laflamme, scientifique principal, BlueRock Therapeutics, parlant des progrès de la recherche dans le domaine de la régénération du muscle cardiaque

Récemment, Bayer a lancé Avancées de Bayer (Leaps by Bayer), un mouvement axé sur la réalisation d’avancées qui changent le paradigme dans le domaine des sciences de la vie, ciblant les découvertes qui pourraient fondamentalement changer le monde. La majeure partie de ce que nous cherchons à atteindre est encore hors de portée. C’est précisément la raison pour laquelle Bayer travaille à établir des initiatives conjointes avec les leaders du monde dans le domaine de la biotechnologie.

Note de bas de page

  1. “Heart Failure.” Heart and Stroke Foundation, 2017, http://www.heartandstroke.ca/heart/conditions/heart-failure.

  2. Mozzafarian D, Benjamin EJ, Go AS, et al. on behalf of the American Heart Association Statistics Committee and Stroke Statistics Subcommittee. Heart disease and stroke statistics—2016 update: a report from the American Heart Association. Circulation. 2016;133:e38-e360.